Procédure professionnelle pour la couverture du toit

Procédure professionnelle pour la couverture du toit

Avant de couvrir le toit avec de nouveaux matériaux, il faut effectuer des travaux préparatoires complexes. En effet, l’ancien toit et/ou le toit endommagé doit être enlevé car il laisse l’humidité s’infiltrer, la chaleur se perd par ce biais ou il n’est pas isolé.

  • Tout d’abord, il faut enlever les anciennes tuiles, briques ou tuiles plates.
  • Ensuite, on retire les anciennes lattes de toit (dans le jargon, on parle de « lattage »). Cela se fait bien avec un pied de vache ou une latte de toit coupée à une longueur pratique.
  • Ensuite, il faut balayer les chevrons. Ce faisant, il faut également enlever les vieux clous qui sont encore plantés dans les poutres.
  • Vient ensuite la démolition de l’ancienne gouttière, des fers de gouttière et du pare-neige.
  • Parfois, il faut aussi démonter les anciennes antennes et leur support.
  • Et il n’est pas rare que la couverture du toit comprenne également le démontage de l’ancienne cheminée.

Conseil d’expert

Lors du démontage de l’ancienne cheminée, il faut faire très attention, car de gros morceaux peuvent se détacher et, en tombant de manière incontrôlée, blesser quelqu’un qui se trouve sur l’échafaudage. Un toboggan à gravats pour toitures peut être une solution.

Lors de l’élimination des matériaux déconstruits, il faut veiller à ce que les gravats de cheminée soient éliminés séparément, car ils sont considérés comme pollués. Si vous chercher un couvreur en Hauts de Seine, rendez-vous sur lecouvreur92.fr ! Pour ne pas être surpris par les coûts, il convient de se renseigner au préalable sur les taxes et de les prévoir.

Procédure pour couvrir le toit

Ensuite, la couverture du toit peut déjà commencer. Il faut simplement veiller à ce que les tuiles, les briques, etc. ne soient pas posées directement sur la structure du toit, mais accrochées et partiellement fixées à des lattes de toit posées perpendiculairement à la pente du toit. En revanche, les toits en tôle, les toits en carton pur ou les toits verts sont posés sur un voligeage.

Pour les toits en bardeaux, on distingue les couvertures doubles, triples et quadruples en fonction du nombre d’éléments de couverture situés dans la zone comprise entre le bord supérieur d’un bac et le bord inférieur d’un autre bac, qui est aligné avec le premier. Le comptage se fait de bas en haut. Vous cherchez un artisan couvreur du 93 ? Rendez-vous sur lecouvreur93.fr ! L’avantage du toit à triple couverture par rapport au toit à double couverture est qu’un bac recouvre entièrement le bac suivant.

Source : energie-experten.org

Articles Similaires

Métiers du bâtiment : quels vêtements de travail choisir pour un homme ?

Métiers du bâtiment : quels vêtements de travail choisir pour un homme ?

Quatres raisons d’appeler un plombier local

Quatres raisons d’appeler un plombier local

Majid Al Futtaim et Mace pour  Riyadh Nord

Majid Al Futtaim et Mace pour Riyadh Nord

Hugh Grant donne près de 12 000 € à une association de plomberie pour les personnes âgées pauvres et les handicapés

Hugh Grant donne près de 12 000 € à une association de plomberie pour les personnes âgées pauvres et les handicapés