Qu’est-ce qu’une maison écologique autonome ?

Qu’est-ce qu’une maison écologique autonome ?

La maison écologique autonome comporte de nombreux atouts qui pourraient vous séduire. Si vous êtes une personne soucieuse de l’environnement, de votre bien-être et que vous souhaitez faire des économies d’énergie, alors cet habitat vous conviendrait peut-être.

Ces maisons autonomes, que l’on appelle également maisons énergie zéro, sont capables de consommer moins de 100 kWh par m² par an grâce à des équipements astucieux. Pour en savoir plus, découvrez la suite de notre article.

Qu’est-ce qu’une maison écologique définition ?

La maison écologique minimise son impact sur l’environnement de par sa conception et sa construction. Elle est conçue pour utiliser un minimum d’énergie et peut même remplacer l’écologie perdue lors de sa construction, grâce à un toit végétal par exemple. Vous trouverez plus d’informations sur ce site.

Même si nous n’avons pas une définition précise de la maison écologique, cette dernière est avant tout construite afin de réduire la consommation d’énergie et de respecter l’environnement. Nous pouvons utiliser différents types d’optimisations pour améliorer l’efficacité énergétique d’une maison verte comme :

  • Des matériaux issus de sources durables.
  • Des éclairages LED.
  • Des panneaux solaires.
  • Et une isolation grande efficacité thermique.

Quels sont les matériaux de construction pour une maison écologique ?

Étant donné que les ressources naturelles ne sont pas inépuisables, la maison écologique utilise des matériaux de construction étudiés de façon intelligente. Ces derniers proviennent de sources non-néfastes à l’environnement et qui entraînent une réduction des déchets.

Nous privilégierons donc les matériaux comme le bois, la brique de terre crue ou cuite, la paille, l’acier, et même le béton de chanvre, fabriqué à partir des débris (la chènevotte). Il est en effet indispensable de privilégier les matières premières durables qui permettent de réduire au maximum l’empreinte écologique de la construction.

Pour l’isolation et les finitions intérieures, une éco-construction va également privilégier les matériaux naturels et bio. Leur utilisation permet de bénéficier de performances thermiques optimales, tout en réduisant les risques d’émission de COV dans son habitation. Votre air intérieur sera ainsi sain

Comment fonctionne une maison autonome ?

Une maison autonome assure une consommation énergétique sans avoir recours à une source extérieure. Cette habitation est équipée de façon à récupérer l’eau de pluie et assure le chauffage à l’aide d’énergies renouvelables comme le bois.

Nous connaissons d’autres techniques afin de rendre une maison complètement autonome comme l’utilisation d’éolienne, et de panneaux photovoltaïque ou hydraulique. La maison autonome est donc complètement indépendante du réseau public et d’électricité.

Est-il possible d’être autonome en électricité ?

Une maison autonome s’inscrit très souvent dans une démarche d’autonomie en électricité. Cependant, il ne s’agit pas de consommer plus d’électricité, mais à l’inverse de moins en consommer. Vous pouvez utiliser des panneaux solaires, des batteries, voire une éolienne, tout en faisant attention à vos dépenses énergétiques. Le chauffage, par exemple, prend 65 % des dépenses d’énergie à lui seul.

Comment être autonome en eau potable ?

Afin de pouvoir devenir autonome en eau potable, vous pourriez installer un récupérateur de pluie. L’eau de pluie est donc récupérée pour ne pas dépendre du réseau public et gagner en indépendance.

Articles Similaires

A quoi ressemblera la maison du futur ?

A quoi ressemblera la maison du futur ?